Simplecryptoguide.com

Qu'est-ce que la blockchain ?

Qu'est-ce que Blockchain - Qu'est-ce que Blockchain ?

Qu'est-ce que la blockchain ?

Blockchain semble compliqué, et il peut certainement l'être, mais son concept de base est vraiment très simple. Une blockchain est un type de base de données. Pour pouvoir comprendre la blockchain, il faut d'abord comprendre ce qu'est une base de données. 

Une base de données est une collection d'informations stockées électroniquement sur un système informatique. Les informations, ou données, contenues dans les bases de données sont généralement structurées sous forme de tableaux afin de faciliter la recherche et le filtrage d'informations spécifiques. Quelle est la différence entre une personne qui utilise un tableur pour stocker des informations et une base de données ?

Les feuilles de calcul sont conçues pour qu'une personne, ou un petit groupe de personnes, puisse stocker et consulter des quantités limitées d'informations. En revanche, une base de données est conçue pour héberger des quantités d'informations beaucoup plus importantes, auxquelles un grand nombre d'utilisateurs peuvent accéder, filtrer et manipuler rapidement et facilement.

Les grandes bases de données y parviennent en hébergeant les données sur des serveurs composés d'ordinateurs puissants. Ces serveurs peuvent parfois être construits à partir de centaines ou de milliers d'ordinateurs afin de disposer de la puissance de calcul et de la capacité de stockage nécessaires pour que de nombreux utilisateurs puissent accéder simultanément à la base de données. Si une feuille de calcul ou une base de données peut être accessible à un nombre quelconque de personnes, elle appartient souvent à une entreprise et est gérée par une personne désignée qui a le contrôle total de son fonctionnement et des données qu'elle contient.

En quoi une blockchain diffère-t-elle d'une base de données ?

Structure de stockage

L'une des principales différences entre une base de données classique et une blockchain est la manière dont les données sont structurées. Une blockchain rassemble les informations en groupes, également appelés blocs, qui contiennent des ensembles d'informations. Les blocs ont une certaine capacité de stockage et, lorsqu'ils sont remplis, ils sont enchaînés sur le bloc précédemment rempli, formant une chaîne de données appelée "blockchain". Toutes les nouvelles informations qui suivent ce bloc fraîchement ajouté sont compilées dans un bloc nouvellement formé qui sera ensuite également ajouté à la chaîne une fois remplie.

Une base de données structure ses données sous forme de tableaux, tandis qu'une blockchain, comme son nom l'indique, structure ses données sous forme de morceaux (blocs) qui sont enchaînés les uns aux autres. Ainsi, toutes les blockchains sont des bases de données, mais toutes les bases de données ne sont pas des blockchains. Ce système permet également, de manière inhérente, une chronologie irréversible des données lorsqu'il est mis en œuvre de manière décentralisée. Lorsqu'un bloc est rempli, il est gravé dans la pierre et devient une partie de cette chronologie. Chaque bloc de la chaîne reçoit un horodatage exact lorsqu'il est ajouté à la chaîne.

Processus de transaction

Transaction Process 500x286 1 - Qu'est-ce que Blockchain ?

Attributs des crypto-monnaies

Transaction Process2 500x286 1 - Qu'est-ce que Blockchain ?

Décentralisation

Pour comprendre la blockchain, il est instructif de la considérer dans le contexte de sa mise en œuvre par les entreprises suivantes Bitcoin. Comme une base de données, Bitcoin a besoin d'un ensemble d'ordinateurs pour stocker sa blockchain. Pour Bitcoin, cette blockchain n'est qu'un type spécifique de base de données qui stocke chaque transaction Bitcoin jamais effectuée. Dans le cas de Bitcoin, et contrairement à la plupart des bases de données, ces ordinateurs ne sont pas tous sous le même toit, et chaque ordinateur ou groupe d'ordinateurs est géré par un individu ou un groupe d'individus unique.

Imaginez qu'une entreprise possède un serveur composé de 10 000 ordinateurs avec une base de données contenant toutes les informations sur les comptes de ses clients. Cette entreprise possède un entrepôt contenant tous ces ordinateurs sous un même toit et a le contrôle total de chacun de ces ordinateurs et de toutes les informations qu'ils contiennent. De même, Bitcoin se compose de milliers d'ordinateurs, mais chaque ordinateur ou groupe d'ordinateurs qui détient sa blockchain se trouve dans un lieu géographique différent et ils sont tous exploités par des individus ou des groupes de personnes distincts. Ces ordinateurs qui composent le réseau de Bitcoin sont appelés des nœuds.

Dans ce modèle, la blockchain de Bitcoin est utilisée de manière décentralisée. Cependant, il existe des blockchains privées et centralisées, où les ordinateurs qui composent son réseau sont détenus et exploités par une seule entité.

Dans une blockchain, chaque nœud possède un enregistrement complet des données qui ont été stockées sur la blockchain depuis sa création. Pour Bitcoin, les données sont l'historique complet de toutes les transactions Bitcoin. Si un nœud a une erreur dans ses données, il peut utiliser les milliers d'autres nœuds comme point de référence pour se corriger. De cette façon, aucun nœud du réseau ne peut modifier les informations qu'il contient. Pour cette raison, l'historique des transactions de chaque bloc qui composent le système Bitcoin est le suivant Le bitcoin La blockchain est irréversible.

Si un utilisateur falsifie l'enregistrement des transactions de Bitcoin, tous les autres nœuds se recoupent et peuvent facilement identifier le nœud contenant les informations incorrectes. Ce système permet d'établir un ordre exact et transparent des événements. Pour Bitcoin, ces informations sont une liste de transactions, mais il est également possible pour une blockchain de contenir une variété d'informations telles que des contrats juridiques, des identifications d'état ou l'inventaire des produits d'une entreprise.

Pour modifier le fonctionnement de ce système ou les informations qui y sont stockées, la majorité de la puissance de calcul du réseau décentralisé doit se mettre d'accord sur ces changements. Cela garantit que les changements qui se produisent sont dans l'intérêt de la majorité.

Qu'est-ce qu'un contrat intelligent ?

Les contrats intelligents sont des contrats programmés qui peuvent être exécutés ou appliqués sans interaction humaine sur la blockchain. Ils peuvent être programmés pour définir et exécuter un accord ou une transaction lorsque des conditions spécifiques sont remplies. Les contrats intelligents existent sur la blockchain et sont distribués et immuables.

Une fois que le contrat intelligent est créé, il ne peut plus être modifié une fois placé sur le Blockchain. Aucune tierce partie ou créateur de contrat ne peut modifier le code du contrat. Le résultat du contrat intelligent est validé par toutes les personnes qui consultent la Blockchain, ce qui peut inclure les parties prenantes ou les tiers intéressés.

Les polices d'assurance automobile sont un exemple d'utilisation des contrats intelligents dans le monde réel. Lorsque les conditions d'un contrat intelligent changent dans un événement assuré, par exemple un accident de voiture, le processus de réclamation est déclenché automatiquement. Les paramètres de l'événement, tels que la vitesse de déplacement, le lieu et l'heure, peuvent être enregistrés sur la blockchain. Si les variables du contrat intelligent franchissent certains seuils convenus à l'avance, le processus de réclamation est déclenché immédiatement et le montant exact du paiement financier peut être versé sans intervention humaine.

Si vous produisez, achetez ou vendez des biens, la possibilité de rendre plus transparente chaque étape d'une chaîne d'approvisionnement peut améliorer votre activité. Les contrats intelligents permettent de suivre le mouvement des produits de l'usine aux rayons des magasins. Les appareils IoT peuvent écrire les données de localisation directement dans un contrat intelligent, ce qui permet de simplifier le processus de suivi. Une telle fonctionnalité offre une visibilité en temps réel de l'ensemble d'une chaîne d'approvisionnement. Si des marchandises envoyées restent bloquées à la douane, vous le saurez immédiatement. Le suivi avancé permet également de réduire le risque de fraude et de vol.

Non seulement le contrat intelligent réduit les coûts administratifs liés au respect des politiques, mais la transparence et la confiance dans le processus sont visibles pour tous les organismes de réglementation et les parties prenantes.

Qu'est-ce que le consensus et les variantes connues du consensus ?

Le consensus fait généralement référence à un accord général entre les membres d'un groupe ou d'une communauté. Dans le cas de la blockchain, le consensus fait référence à la majorité des personnes qui exploitent les mines ou qui ont l'autorité nécessaire pour approuver un bloc de transactions. Comme mentionné précédemment, la décentralisation signifie que plus de personnes sont nécessaires dans les processus de prise de décision, le consensus est atteint lorsqu'une décision a été prise.

Dans une solution blockchain, le consensus est nécessaire pour que les blocs soient enregistrés sur la chaîne, les transactions rejetées ne sont pas enregistrées sur la chaîne. Ce mécanisme est ce qui rend la technologie blockchain inviolable, car pour ajouter ou modifier des données erronées, il faudrait compromettre la majorité des participants au réseau, contrairement à un serveur dans un centre de données (exemple : Equifax, Target, etc.).

Il existe plusieurs types de modèles de consensus. Ces modèles sont alimentés soit par la récompense des utilisateurs d'une crypto-monnaie, soit par d'autres moyens pour que ceux qui composent le consensus restent honnêtes et motivés pour continuer à valider les transactions. Les modèles de consensus les plus populaires comprennent :

 

  • Preuve de travail: Une preuve de travail est une donnée difficile (coûteuse, longue) à produire mais facile à vérifier pour les autres et qui répond à certaines exigences. La preuve de travail est le modèle de consensus utilisé par Bitcoin et la majorité des blockchains à ce jour. Elle est connue pour être hautement sécurisée, mais présente d'importants problèmes de mise à l'échelle qui se traduisent par des vitesses lentes et des frais de transaction élevés. Le PoW consomme également une grande quantité d'électricité.

 

  • Preuve d'enjeu: Dans les crypto-monnaies basées sur PoS, le créateur du prochain bloc est choisi via diverses combinaisons de sélection aléatoire et de richesse ou d'âge (c'est-à-dire la mise). Le PoS peut être configuré pour être un modèle de consensus plus efficace que le PoW, ce qui se traduit par une moindre consommation d'énergie, des frais de transaction moins élevés et éventuellement une meilleure évolutivité. La sécurité à long terme des systèmes PoS est encore à l'étude.

 

  • Proof of Authority: Dans les réseaux basés sur le PoA, les transactions et les blocs sont validés par des comptes approuvés, appelés validateurs. Les validateurs exécutent un logiciel leur permettant de placer des transactions dans des blocs. Le processus est automatisé et ne nécessite pas que les validateurs surveillent constamment leurs ordinateurs. Cependant, il exige de maintenir l'ordinateur (le nœud d'autorité) non compromis. La PoA s'appuie sur des validateurs de confiance pour augmenter considérablement l'efficacité de la blockchain, ce qui permet une plus grande évolutivité et une réduction des frais de transaction, tout en maintenant une chaîne sécurisée.

Transparence

En raison de la nature décentralisée de Le bitcoin blockchain, toutes les transactions peuvent être consultées de manière transparente, soit en ayant un nœud personnel, soit en utilisant la fonction explorateurs de la blockchain qui permettent à quiconque de voir les transactions en cours en direct. Chaque nœud possède sa propre copie de la chaîne qui est mise à jour au fur et à mesure que de nouveaux blocs sont confirmés et ajoutés. Cela signifie que si vous le souhaitez, vous pouvez suivre Bitcoin partout où il va.

Par exemple, les échanges ont été piratés dans le passé où ceux qui détenaient des Bitcoin sur l'échange ont tout perdu. Bien que le pirate puisse être totalement anonyme, les Bitcoins qu'il a extraits sont facilement traçables. Si les Bitcoins volés dans certains de ces hacks devaient être déplacés ou dépensés quelque part, cela se saurait.

Le Blockchain est-il sûr ?

La technologie Blockchain prend en compte les questions de sécurité et de confiance de plusieurs manières. Premièrement, les nouveaux blocs sont toujours stockés de manière linéaire et chronologique. Autrement dit, ils sont toujours ajoutés à la "fin" de la blockchain. Si vous regardez Le bitcoin blockchain, vous verrez que chaque bloc a une position sur la chaîne, appelée "hauteur". En novembre 2020, la hauteur de la blockchain avait atteint 656 197 blocs à ce jour.

Une fois qu'un bloc a été ajouté à la fin de la blockchain, il est très difficile de revenir en arrière et de modifier le contenu du bloc, à moins que la majorité ne parvienne à un consensus pour le faire. En effet, chaque bloc contient son propre code de hachage, ainsi que le code de hachage du bloc précédent, et l'horodatage mentionné précédemment. Les codes de hachage sont créés par une fonction mathématique qui transforme les informations numériques en une chaîne de chiffres et de lettres. Si ces informations sont modifiées de quelque manière que ce soit, le code de hachage change également.

Voici pourquoi c'est important pour la sécurité. Supposons qu'un pirate veuille modifier la blockchain et voler Bitcoin à tous les autres. S'il modifie sa propre copie, elle ne sera plus alignée avec celle de tous les autres. Lorsque tous les autres compareront leurs copies entre elles, ils verront cette copie se démarquer et la version de la chaîne de ce pirate sera rejetée comme illégitime.

Pour réussir un tel piratage, il faudrait que le pirate contrôle et modifie simultanément 51% des copies de la blockchain afin que sa nouvelle copie devienne la copie majoritaire et donc, la chaîne convenue. Une telle attaque nécessiterait également une énorme quantité d'argent et de ressources, car il faudrait refaire tous les blocs, car ils auraient désormais des horodatages et des codes de hachage différents.

Compte tenu de la taille du réseau de Bitcoin et de la vitesse à laquelle il se développe, le coût d'un tel exploit serait probablement insurmontable. Non seulement ce serait extrêmement coûteux, mais ce serait aussi probablement infructueux. Une telle action ne passerait pas inaperçue, car les membres du réseau verraient des modifications aussi radicales sur la blockchain. Les membres du réseau bifurqueraient alors vers une nouvelle version de la chaîne qui n'aurait pas été affectée.

La valeur de la version attaquée de Bitcoin s'effondrerait, ce qui rendrait l'attaque inutile puisque l'acteur malveillant contrôlerait un actif sans valeur. La même chose se produirait si le mauvais acteur attaquait le nouveau fork de Bitcoin. Le réseau est construit de cette manière, de sorte qu'il est beaucoup plus intéressant économiquement de prendre part au réseau que de l'attaquer.

Blockchain vs. Bitcoin

L'objectif de la blockchain est de permettre l'enregistrement et la distribution d'informations numériques, mais pas leur modification. La technologie Blockchain a été décrite pour la première fois en 1991 par Stuart Haber et W. Scott Stornetta, deux chercheurs qui souhaitaient mettre en place un système dans lequel les horodatages des documents ne pourraient pas être modifiés. Mais ce n'est que près de deux décennies plus tard, avec le lancement de Bitcoin en janvier 2009, que la blockchain a connu sa première application dans le monde réel.

Le protocole Bitcoin est construit sur une blockchain. Dans un document de recherche présentant la monnaie numérique, le pseudo-créateur de Bitcoin, Satoshi Nakamoto, l'a qualifiée de "nouveau système de monnaie électronique entièrement de pair à pair, sans tiers de confiance".

Ce qu'il faut comprendre ici, c'est que Bitcoin utilise simplement la blockchain comme moyen d'enregistrer de manière transparente un grand livre de paiements, mais la blockchain peut, en théorie, être utilisée pour enregistrer de manière immuable n'importe quel nombre de points de données. Comme nous l'avons vu plus haut, il peut s'agir de transactions, de votes lors d'une élection, d'inventaires de produits, d'identifications d'état, d'actes de propriété, et bien plus encore.

Actuellement, il existe une grande variété de projets basés sur la blockchain qui cherchent à mettre en œuvre la blockchain de manière à aider la société autrement que par le simple enregistrement des transactions. Un bon exemple est celui de l'utilisation de la blockchain comme moyen de voter lors d'élections démocratiques. La nature de l'immuabilité de la blockchain signifie que le vote frauduleux deviendrait beaucoup plus difficile à réaliser.

Par exemple, un système de vote pourrait fonctionner de telle sorte que chaque citoyen d'un pays se verrait remettre une crypto-monnaie ou un jeton unique. Chaque candidat recevrait alors un jeton spécifique Portefeuille Les électeurs enverraient leur jeton ou leur crypto-monnaie à l'adresse du candidat pour lequel ils souhaitent voter. La nature transparente et traçable de la blockchain éliminerait la nécessité d'un comptage humain des votes ainsi que la capacité des mauvais acteurs à falsifier les bulletins de vote physiques.

Blockchain vs. Banks

Les banques et les blockchains décentralisées sont très différentes. Pour voir comment une banque diffère d'une blockchain, comparons le système bancaire à Le bitcoin mise en œuvre de la blockchain.

 

Fonctionnalité  Banques Bitcoin
Vitesse de transaction -Paiements par carte : 24-48 heures
-Chèques : 24 à 72 heures pour les compenser.
-ACH : 24-48 heures
-Fil : Dans les 24 heures sauf si international
*Les virements bancaires ne sont généralement pas traités les week-ends et les jours fériés.
Les transactions Bitcoin peuvent prendre de 15 minutes à plus d'une heure selon l'encombrement du réseau.
Frais de transaction -Paiements par carte : Ces frais varient en fonction de la carte et ne sont pas payés directement par l'utilisateur. Les frais sont payés par les magasins aux processeurs de paiement et sont généralement facturés par transaction. L'effet de ces frais peut parfois faire augmenter le coût des biens et des services.
-Chèques : peuvent coûter entre $1 et $30 selon votre banque.
-ACH : Les transferts ACH peuvent coûter jusqu'à $3 lorsqu'ils sont envoyés vers des comptes externes.
-Virement bancaire : Les virements nationaux sortants peuvent coûter jusqu'à $25. Les virements internationaux sortants peuvent coûter jusqu'à $45.
Bitcoin a des frais de transaction variables déterminés par les mineurs et les utilisateurs. Ces frais peuvent varier entre $0 et $50 mais les utilisateurs ont la possibilité de déterminer le montant des frais qu'ils sont prêts à payer. Cela crée un marché ouvert où, si l'utilisateur fixe des frais trop bas, sa transaction peut ne pas être traitée.
Sécurité En supposant que le client applique de solides mesures de sécurité sur Internet, comme l'utilisation de mots de passe sécurisés et l'authentification à deux facteurs, les informations d'un compte bancaire ne sont aussi sûres que le serveur de la banque qui contient les informations du compte du client. Plus le réseau Bitcoin se développe, plus il est sécurisé. Le niveau de sécurité qu'un détenteur de Bitcoin a avec sa propre Bitcoin dépend entièrement de lui. C'est pourquoi il est recommandé d'utiliser un stockage à froid pour les grandes quantités de Bitcoin ou pour toute quantité destinée à être conservée pendant une longue période.
Vie privée Les informations relatives aux comptes bancaires sont stockées sur les serveurs privés de la banque et détenues par le client. La confidentialité des comptes bancaires est limitée au degré de sécurité des serveurs de la banque et à la manière dont l'utilisateur individuel sécurise ses propres informations. Si les serveurs de la banque devaient être compromis, le compte de l'utilisateur le serait également. Bitcoin peut être aussi privé que l'utilisateur le souhaite. Toutes les Bitcoin sont traçables, mais il est impossible d'établir qui est propriétaire de Bitcoin si elle a été achetée de manière anonyme. Si Bitcoin est acheté sur un marché d'échange KYC, Bitcoin est directement lié au titulaire du compte d'échange KYC.
Règles de connaissance du client Les comptes bancaires et autres produits bancaires nécessitent des procédures de "connaissance du client" (KYC). Cela signifie que les banques sont légalement tenues d'enregistrer l'identification d'un client avant d'ouvrir un compte. N'importe qui ou n'importe quoi peut participer au réseau de Bitcoin sans aucune identification. En théorie, même une entité dotée d'une intelligence artificielle pourrait participer.
Heures d'ouverture Les banques traditionnelles sont ouvertes de 9 h à 17 h en semaine. Certaines banques sont ouvertes le week-end, mais avec des horaires limités. Toutes les banques sont fermées les jours fériés. Pas d'horaires fixes ; ouvert 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par an.
Facilité des transferts Une pièce d'identité délivrée par un gouvernement, un compte bancaire et un téléphone portable sont les conditions minimales pour effectuer des transferts numériques. Une connexion internet et un téléphone portable sont les conditions minimales requises.
Transactions approuvées Les banques se réservent le droit de refuser des transactions pour diverses raisons. Elles se réservent également le droit de geler des comptes. Si votre banque remarque des achats dans des endroits inhabituels ou pour des articles inhabituels, ils peuvent être refusés. Le réseau Bitcoin lui-même ne dicte pas la façon dont Bitcoin est utilisé, sous quelque forme que ce soit. Les utilisateurs peuvent effectuer des transactions Bitcoin comme ils l'entendent, mais doivent également respecter les directives de leur pays ou région.
Saisies de comptes Grâce aux lois KYC, les gouvernements peuvent facilement suivre les comptes bancaires des personnes et saisir les actifs qui s'y trouvent pour diverses raisons. Si Bitcoin est utilisé de manière anonyme, les gouvernements auront du mal à le localiser pour le saisir.
Binance 10 - Qu'est-ce que le Blockchain ?

Comment est utilisé le Blockchain ?

Comme nous le savons maintenant, les blocs sur Le bitcoin Les blockchains stockent des données sur les transactions monétaires. Mais il s'avère que la blockchain est en fait un moyen fiable de stocker des données sur d'autres types de transactions.

Parmi les entreprises qui ont déjà intégré la blockchain figurent Walmart, Pfizer, AIG, Siemens, Unilever et bien d'autres. Par exemple, VeChain a lancé une solution de sécurité alimentaire basée sur la blockchain, prête à être commercialisée. Elle s'appuie pour cela sur son guichet unique de données Blockchain-as-a-Service (BaaS) qu'il appelle Chaîne d'outils pour retracer le parcours des produits alimentaires jusqu'à leurs emplacements.

Pourquoi faire cela ? L'industrie alimentaire a connu d'innombrables épidémies d'e Coli, de salmonelle, de listeria, ainsi que des matières dangereuses introduites accidentellement dans les aliments. Dans le passé, il a fallu des semaines pour trouver la source de ces épidémies ou la cause de la maladie dans ce que les gens mangeaient.

L'utilisation de la blockchain donne aux marques la possibilité de suivre le parcours d'un produit alimentaire depuis son origine, en passant par chaque arrêt qu'il effectue, et enfin sa livraison. S'il s'avère qu'un aliment est contaminé, il peut être retracé à chaque étape jusqu'à son origine. En outre, ces entreprises peuvent désormais voir tout ce avec quoi l'aliment a pu entrer en contact, ce qui permet d'identifier le problème beaucoup plus rapidement et de sauver des vies. Il s'agit d'un exemple de blockchain en pratique, mais il existe de nombreuses autres formes de mise en œuvre de la blockchain.

Banque et finance

Aucun secteur n'est peut-être plus à même de bénéficier de l'intégration de la blockchain dans ses opérations commerciales que le secteur bancaire. Les institutions financières ne fonctionnent que pendant les heures de bureau, cinq jours par semaine. Cela signifie que si vous essayez de déposer un chèque le vendredi à 18 heures, vous devrez probablement attendre jusqu'au lundi matin pour voir cet argent sur votre compte. Même si vous effectuez votre dépôt pendant les heures de bureau, la vérification de la transaction peut prendre de un à trois jours en raison du volume considérable de transactions que les banques doivent régler. Blockchain, en revanche, ne dort jamais.

En intégrant la blockchain dans les banques, les consommateurs peuvent voir leurs transactions traitées en seulement 10 minutes, soit en gros le temps qu'il faut pour ajouter un bloc à la blockchain, quels que soient les jours fériés ou l'heure de la journée ou de la semaine. Avec la blockchain, les banques ont également la possibilité d'échanger des fonds entre institutions plus rapidement et en toute sécurité. Dans le secteur des transactions boursières, par exemple, le processus de règlement et de compensation peut prendre jusqu'à trois jours (ou plus, en cas de transactions internationales), ce qui signifie que l'argent et les actions sont gelés pendant cette période.

Compte tenu de l'importance des sommes en jeu, même les quelques jours pendant lesquels l'argent est en transit peuvent entraîner des coûts et des risques importants pour les banques. Banque européenne Santander et ses partenaires de recherche estiment que les économies potentielles sont de l'ordre de $15 milliards à $20 milliards par an. Capgeminiun cabinet de conseil français, estime que les consommateurs pourraient économiser jusqu'à $16 milliards de frais bancaires et d'assurance chaque année grâce aux applications basées sur la blockchain.

Monnaie

Blockchain est le fondement de crypto-monnaies comme le Bitcoin. Le dollar américain est contrôlé par la Commission européenne. Réserve fédérale. Dans ce système d'autorité centrale, les données et la monnaie d'un utilisateur sont techniquement à la merci de sa banque ou de son gouvernement. Si la banque d'un utilisateur est piratée, les informations privées du client sont en danger. Si la banque du client s'effondre ou s'il vit dans un pays au gouvernement instable, la valeur de sa monnaie peut être menacée. En 2008, certaines des banques qui se sont retrouvées à court d'argent étaient les suivantes renfloués en partie avec l'argent des contribuables. Ce sont les soucis à partir desquels Bitcoin a été conçu et développé pour la première fois.

En répartissant ses opérations sur un réseau d'ordinateurs, la blockchain permet à Bitcoin et aux autres crypto-monnaies de fonctionner sans avoir besoin d'une autorité centrale. Cela permet non seulement de réduire les risques, mais aussi d'éliminer une grande partie des frais de traitement et de transaction. Elle peut également donner à ceux qui vivent dans des pays où les monnaies ou les infrastructures financières sont instables une monnaie plus stable avec plus d'applications et un réseau plus large de personnes et d'institutions avec lesquelles ils peuvent faire des affaires, tant au niveau national qu'international.

L'utilisation de portefeuilles de crypto-monnaies pour les comptes d'épargne ou comme moyen de paiement est particulièrement importante pour les personnes qui n'ont pas d'identification nationale. Certains pays peuvent être déchirés par la guerre ou avoir des gouvernements qui ne disposent d'aucune infrastructure réelle pour fournir une identification. Les citoyens de ces pays n'ont pas forcément accès à des comptes d'épargne ou de courtage et n'ont donc aucun moyen de stocker leur patrimoine en toute sécurité.

Soins de santé

Les prestataires de soins de santé peuvent exploiter la blockchain pour stocker en toute sécurité les dossiers médicaux de leurs patients. Lorsqu'un dossier médical est généré et signé, il peut être inscrit dans la blockchain, ce qui fournit aux patients la preuve et la confiance que le dossier ne peut pas être modifié. Ces dossiers médicaux personnels pourraient être codés et stockés sur la blockchain avec une clé privée, de sorte qu'ils ne soient accessibles qu'à certaines personnes, ce qui garantit le respect de la vie privée.

Registres des biens

Si vous avez déjà passé du temps dans votre bureau d'enregistrement local, vous savez que le processus d'enregistrement des droits de propriété est à la fois fastidieux et inefficace. Aujourd'hui, un acte physique doit être remis à un fonctionnaire du bureau d'enregistrement local, où il est saisi manuellement dans la base de données centrale du comté et dans l'index public. En cas de litige sur la propriété, les réclamations concernant la propriété doivent être rapprochées de l'index public.

Ce processus n'est pas seulement coûteux et long, il est aussi truffé d'erreurs humaines, et chaque inexactitude rend le suivi de la propriété moins efficace. Blockchain a le potentiel d'éliminer la nécessité de numériser les documents et de rechercher les fichiers physiques dans un bureau d'enregistrement local. Si la propriété est stockée et vérifiée sur la blockchain, les propriétaires peuvent être sûrs que leur acte est exact et enregistré de manière permanente.

Dans les pays déchirés par la guerre ou les zones qui ont peu ou pas d'infrastructure gouvernementale ou financière, et certainement pas de "Recorder's Office", il peut être presque impossible de prouver la propriété d'un bien. Si un groupe de personnes vivant dans une telle région est capable de tirer parti de la blockchain, des délais transparents et clairs de propriété pourraient être établis.

Contrats intelligents

A contrat intelligent est un code informatique qui peut être intégré à la blockchain pour faciliter, vérifier ou négocier un accord contractuel. Les contrats intelligents fonctionnent selon un ensemble de conditions que les utilisateurs acceptent. Lorsque ces conditions sont remplies, les termes de l'accord sont automatiquement exécutés.

Disons, par exemple, qu'un locataire potentiel souhaite louer un appartement en utilisant un contrat intelligent. Le propriétaire accepte de donner au locataire le code d'accès à l'appartement dès que le locataire aura payé le dépôt de garantie. Le locataire et le propriétaire envoient leur part respective de l'accord au contrat intelligent, qui conserve et échange automatiquement le code d'accès contre le dépôt de garantie à la date de début du bail. Si le propriétaire ne fournit pas le code de porte à la date du bail, le contrat intelligent rembourse le dépôt de garantie. Cela permettrait d'éliminer les frais et les procédures généralement associés au recours à un notaire, à un médiateur tiers ou à un avocat.

Chaînes d'approvisionnement

Comme dans le Vechain Chaîne d'outils exemple de solution de sécurité alimentaire, les fournisseurs peuvent utiliser la blockchain pour enregistrer l'origine des matériaux qu'ils ont achetés. Cela permettrait aux entreprises de vérifier l'authenticité de leurs produits, ainsi que des labels courants tels que "biologique", "local" et "commerce équitable".

Voter

Comme indiqué, la blockchain pourrait être utilisée pour faciliter un système de vote moderne. Le vote par blockchain peut potentiellement éliminer la fraude électorale et augmenter la participation des électeurs, comme cela a été testé dans le cadre de l'élection présidentielle de 2009. Élections de mi-mandat de novembre 2018 en Virginie-Occidentale. L'utilisation de la blockchain de cette manière rendrait les votes presque impossibles à falsifier. Le protocole blockchain maintiendrait également la transparence du processus électoral, en réduisant le personnel nécessaire à la conduite d'une élection et en fournissant aux responsables des résultats quasi instantanés. Cela éliminerait la nécessité de procéder à des recomptages ou toute crainte réelle qu'une fraude puisse menacer l'élection.

Avantages du Blockchain

Précision de la chaîne

Les transactions sur le réseau blockchain sont approuvées par un réseau de milliers d'ordinateurs. La quasi-totalité de l'intervention humaine dans le processus de vérification est ainsi supprimée, ce qui permet de réduire les erreurs humaines et d'obtenir un enregistrement précis des informations. Même si un ordinateur du réseau devait faire une erreur de calcul, l'erreur ne serait faite que sur une seule copie de la blockchain. Pour que cette erreur se propage au reste de la blockchain, il faudrait qu'elle soit commise par au moins 51% des ordinateurs du réseau, ce qui est quasiment impossible pour un réseau de la taille de Le bitcoin.

Réduction des coûts

En général, les consommateurs paient une banque pour vérifier une transaction, un notaire pour signer un document ou un pasteur pour célébrer un mariage. Blockchain élimine le besoin de vérification par un tiers et, avec lui, les coûts associés. Les propriétaires d'entreprises doivent payer des frais minimes lorsqu'ils acceptent des paiements par carte de crédit, par exemple, car les banques et les sociétés de traitement des paiements doivent traiter ces transactions. BitcoinEn revanche, il n'y a pas d'autorité centrale et les frais de transaction sont limités.

Décentralisation

Blockchain ne stocke aucune de ses informations dans un lieu central. Au lieu de cela, la blockchain est copiée et diffusée sur un réseau d'ordinateurs. Chaque fois qu'un nouveau bloc est ajouté à la blockchain, chaque ordinateur du réseau met à jour sa blockchain pour refléter le changement. En diffusant ces informations sur un réseau, plutôt que de les stocker dans une base de données centrale, la blockchain devient plus difficile à falsifier. Si une copie de la blockchain tombait entre les mains d'un pirate, seule une copie unique des informations, et non l'ensemble du réseau, serait compromise.

Transactions efficaces

Les transactions effectuées par l'intermédiaire d'une autorité centrale peuvent prendre jusqu'à quelques jours pour être réglées. Si vous tentez de déposer un chèque le vendredi soir, par exemple, vous ne verrez peut-être pas les fonds sur votre compte avant le lundi matin. Alors que les institutions financières fonctionnent pendant les heures de bureau, cinq jours par semaine, la blockchain fonctionne 24 heures sur 24, sept jours sur sept et 365 jours par an. Les transactions peuvent être effectuées en dix minutes seulement et peuvent être considérées comme sûres après quelques heures seulement. Cela est particulièrement utile pour transfrontalière les transactions, qui prennent généralement beaucoup plus de temps en raison des problèmes de fuseaux horaires et du fait que toutes les parties doivent confirmer le traitement du paiement.

Transactions privées

De nombreux réseaux blockchain fonctionnent comme des bases de données publiques, ce qui signifie que toute personne disposant d'une connexion Internet peut consulter une liste de l'historique des transactions du réseau. Bien que les utilisateurs puissent accéder aux détails des transactions, ils ne peuvent pas accéder aux informations d'identification des utilisateurs qui effectuent ces transactions. On croit souvent à tort que les réseaux de chaînes de blocs, comme le bitcoin, sont anonymes, alors qu'en réalité, ils sont seulement confidentiels.

En d'autres termes, lorsqu'un utilisateur effectue des transactions publiques, son code unique, appelé code d'accès, lui est attribué. est enregistrée sur la blockchain, plutôt que ses informations personnelles. Si une personne a effectué un achat Bitcoin sur un marché d'échange nécessitant une identification, l'identité de la personne est toujours liée à son adresse blockchain, mais une transaction, même liée au nom d'une personne, ne révèle aucune information personnelle.

Transactions sécurisées

Une fois qu'une transaction est enregistrée, son authenticité doit être vérifiée par le réseau blockchain. Des milliers d'ordinateurs sur la blockchain se précipitent pour confirmer que les détails de l'achat sont corrects. Une fois qu'un ordinateur a validé la transaction, celle-ci est ajoutée au bloc de la blockchain. Chaque bloc de la blockchain contient son propre hachage unique, ainsi que le hachage unique du bloc qui le précède. Lorsque les informations d'un bloc sont modifiées de quelque manière que ce soit, le code de hachage de ce bloc change, mais pas celui du bloc suivant. Cette différence rend extrêmement difficile la modification des informations de la blockchain sans préavis.

Transparence

La plupart des blockchains sont entièrement logiciel libre. Cela signifie que tout le monde peut voir son code. Cela donne aux auditeurs la possibilité de vérifier la sécurité de crypto-monnaies comme Bitcoin. Cela signifie également qu'il n'y a pas de véritable autorité sur qui contrôle le code de Bitcoin ou comment il est édité. De ce fait, n'importe qui peut suggérer des changements ou des mises à niveau du système. Si la majorité des utilisateurs du réseau conviennent que la nouvelle version du code avec la mise à niveau est saine et valable, alors Bitcoin peut être mis à jour.

Les services bancaires pour les personnes non bancarisées

La facette la plus profonde de la blockchain et de Bitcoin est peut-être la possibilité pour quiconque, indépendamment de son origine ethnique, de son sexe ou de son milieu culturel, de l'utiliser. Selon la Banque mondiale, près de 2 milliards d'adultes n'ont pas de compte bancaire ni aucun moyen de stocker leur argent ou leur patrimoine.

 

La quasi-totalité de ces personnes vivent dans des pays en développement où l'économie en est à ses débuts et dépend entièrement de l'argent liquide.

Ces personnes gagnent souvent peu d'argent et sont payées en espèces. Elles doivent alors stocker cet argent physique dans des endroits cachés de leur maison ou de leur lieu de vie, ce qui les expose à des vols ou à des violences inutiles. Les clés d'un Portefeuille Bitcoin peut être stocké sur un morceau de papier, un téléphone portable bon marché, ou même mémorisé si nécessaire. Pour la plupart des gens, il est probable que ces options soient plus faciles à cacher qu'un petit tas d'argent liquide sous un matelas.

Les Blockchain du futur recherchent également des solutions pour ne pas être seulement une unité de compte pour le stockage de la richesse, mais aussi pour stocker les dossiers médicaux, les droits de propriété et une variété d'autres contrats juridiques.

Pin it on Pinterest